Humeurs

Je n’ai pas le cœur comprimé toute la journée par le poids de ses absences, parce que je sais que je le retrouverai le soir. Je ne regarde pas le téléphone tout l’après-midi en me demandant qui des deux a appelé la dernière fois. Je ne redoute pas de m’être trompée dans le choix du restaurant ou dans ma façon d’être habillée, ou de dire quelque chose qui ne lui fasse porter un jugement définitif. Avec lui je n’ai pas l’estomac qui se noue le matin quand je me réveille à ses côtés, parce qu’en ouvrant les yeux je me retrouve blottie contre lui. Je ne vis pas dans l’attente, mais dans l’instant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s