Abbaye Saint Maurice – EBERSMUNSTER

L’abbaye d’Ebersmunster est l’un des plus anciens établissements monastiques d’Alsace, elle aurait été fondée dans les dernières années du 7e siècle par un duc d’Alsace que la tradition identifie avec le père de sainte Odile, le duc Adalric ; au cours du 8e siècle, l’abbaye adopta la régle bénédictine et à la fin du 9e siècle elle fut placée sous l’autorité de l’évêque de Strasbourg ; en 1791 la communauté fut dispersée, elle comptait alors 26 religieux ; l’église fut affectée à la paroisse du village ; une partie des bâtiments conventuels furent détruits, les bâtiments subsistants furent acquis par les frères marianistes qui élevèrent une chapelle dans l’ancienne hôtellerie ; ces bâtiments sont aujourd’hui occupés par une école privée ; le moulin dont il subsiste un bâtiment date de 1778 fut agrandi au 19e siècle et des bâtiments industriels furent élevés à côté de l’abbaye ; l’église préromane fut remplacée au 12e siècle par un édifice roman entrepris en 1112 par l’abbé Conrad, mais son choeur ne fut voûté d’ogives que vers la fin du 12e siècle ; cet édifice fut détruit en 1632 par les troupes suédoises qui assiègeaient Benfeld ; après 1670 un nouvel édifice fut mis en chantier, l’église fut achevée avant 1683 et le décor peint en 1696 ; le choeur de l’église actuelle avec sa tour de chevet et sans doute le portail occidental datent de cette campagne ; en 1709 et 1710 les tours de façade furent élevées par l’architecte Peter Thumb, qui exhaussa aussi les murs du choeur ; entre 1720 et 1726 le même architecte fit bâtir les bâtiments conventuels ; en 1725 la nef de l’église fut détruite à la suite d’un incendie (elle datait peut-être encore de l’édifice roman) ; le même Peter Thumb fut chargé de reconstruire la nef et le transept actuels ; le gros-oeuvre fut achevé en 1727 (date gravée au revers de la façade ouest) ; la décoration intérieure et le mobilier furent terminés en 1733 ; la bénédiction de l’église avait eu lieu en 1730 ; endommagée pendant la guerre de 1939 1945 l’église fut restaurée de 1957 à nos jours : de 1978 à 1982 remise en état de la décoration intérieure du choeur et de la nef ; en 1986 restauration de la façade antérieure et des tours ; en 1992 réfection des élévations extérieures de la nef et du choeur ; en 1974 remplacement des verrières à cives par Max Ingrand

Publicités